28 févr. 2017

Nicolas Boileau (1636, 1711)

Avant donc que d'écrire, apprenez à penser.

 

Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement,

Et les mots pour le dire arrivent aisément.

 

Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage,

Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage,

Polissez-le sans cesse, et le repolissez,

Ajoutez quelquefois, et souvent effacez.

 

Boileau, L'Art poétique

 

http://www.alalettre.com/boileau.php

Comment réduire votre stress et augmenter votre sérénité avec 8 remèdes de grand-mère ?

Reprendre contact avec le bon sens tout en prenant de la hauteur a souvent du bon dans la gestion de notre vie quotidienne. Ne voyez rien d'exceptionnel dans ces 8 astuces, juste des petits outils expérimentés par votre serviteur et qui fonctionnent... N'est-ce pas là le principal

Astuce 1 

Sur vos trajets domicile/travail, écoutez de la musique, plutôt que les infos ! Avez-vous entendu récemment une info positive ? N'avez-vous pas des musiques qui vous mettent de bonne humeur, qui vous donnent la pêche ?  Imaginez-moi, là, entrain, d'écrire cet article, j'écoute de la "house", cela me met en joie ( oui.. oui même à l'approche de la soixantaine... tout est possible !) et a surement un impact sur mon mode d'écriture !!!

Astuce  2

Anticipez un retard éventuel (H-10) - Prenez 10 mn de plus sur le temps trajet habituel. Si vous rencontrez un imprévu sur votre trajet (pneu crevé, embouteillage..etc.), vous pourrez gérer sans stresser et si vous arrivez 10 mn avant votre RV, cela vous laisse le temps de relire vos notes, de regarder l'environnement de votre interlocuteur ou de simplement souffler et vous décontracter...

Astuce 3

Déjeunez à midi en prenant plus de 30 mn ! Pourquoi ? Parce qu'il faut à cerveau 20 mn pour comprendre que vous êtes en train de déjeuner et qu'il faut qu'il déclenche le processus complet de digestion ! UN sandwich avalé vite vous reste sur l'estomac non ?

Astuce 4

Mangez périodiquement à l'extérieur (de votre bureau, de votre entreprise) et en groupe. Vous "couperez" votre journée et vous pourrez vous détendre (mais attention aux pompeurs d'énergie !). Ressourcez-vous, prenez l'air chaque fois que vous le pouvez.

Astuce 5

Aménagez-vous de vraies pauses de 5 mn toutes les 90 minutes : promenade, micro-sieste, musique douce. C'est la limite moyenne de concentration pour votre cerveau.

Astuce 6

Si vous pouvez, et quand vous pouvez (RTT, récupération etc...) prenez des weekend de 3 jours, de préférence vendredi samedi dimanche (si vous me demandez, je vous dirai pourquoi le vendredi et non pas le lundi). Les Anglais appellent çà le "Happy Thirst Day" (joyeux troisième jour) !

Pourquoi ? Parce qu'il semblerait que ce soit le jour où nous récupérions le mieux de toute notre fatigue accumulée. Si vous observez bien, sur vos trois semaines de vacances d'été, la première semaine, vous êtes "éteint(e)", la deuxième vous commencez à vous sentir mieux et la troisième, vous profitez au maximum non ?

Astuce 7

Le soir avant de partir de votre bureau, rangez-le ("clean desk") et faites une liste journalière de ce que vous voulez faire le lendemain : vous videz ainsi votre disque dur cérébral ;-);  Inscrivez vos priorités, vous n'avez plus à y pensez , c'est écrit ! Demain est un autre jour ! Ma grand-mère disait "celui qui nettoie sa maison, nettoie sa tête ! »

Astuce 8

Prenez une douche en arrivant chez vous et avant de faire autre chose. Vous allez "laver" symboliquement  toutes les impuretés vécues pendant la journée et c'est un des meilleurs moyens de "couper" avec ce qui s'est passé précédemment.

 

Pierre Yves LAGNEAU | Votre Parenthèse - Essence de Performances

 

http://www.lyon-entreprises.com/News/Entreprises/news-entreprises/Votre-Parenthese/Comment-reduire-votre-stress-et-augmenter-votre-serenite-avec-8-remedes-de-grand-mere-i79097.html

l'A6/A7 perdent l'appellation autoroute sur seize kilomètres au sein de la Métropole lyonnaise

Automobilistes, lorsque venant du Sud et circulant sur l'A7 en direction de Lyon, vous arrivez au pont de Pierre-Bénite, vous n'êtes plus désormais sur une autoroute... Idem dans l'autre sens, lorsque venant du Nord, vous arrivez à hauteur de Limonest.

| Lire la suite |

27 févr. 2017

La phrase du jour



L'amour de la justice n'est pour la plupart des hommes que la crainte de souffrir l'injustice. (François de la Rochefoucauld)
--   

26 févr. 2017

La phrase du jour

Si nous n'avions point de défauts, nous ne prendrions pas tant de plaisir à en remarquer dans les autres. (François de la Rochefoucauld)


--   

23 févr. 2017

La phrase du jour

Vous ne pouvez empêcher les oiseaux de chagrin de survoler votre tête, mais vous pouvez les empêcher de faire des nids dans vos cheveux. (Proverbe chinois)


--   

22 févr. 2017

La phrase du jour

Vous voulez vous sentir libre? Travaillez à ennoblir vos pensées et vos sentiments, car la véritable liberté est la liberté intérieure. Il est évidemment souhaitable d'être libre aussi de ses mouvements sur le plan physique, mais considérez que cette liberté-là est secondaire. La seule liberté à laquelle il vaut la peine d'aspirer est la liberté intérieure. (Omraam Mikhaël Aïvanhov)


--   

20 févr. 2017

Le mot du jour : POSTPRANDIAL ou POST-PRANDIAL

* Dans l'article "PRANDIAL, -ALE, -AUX,, adj."
MÉD. Relatif aux repas. Diarrhée prandiale. (Dict.xxes.).
REM.
Post-prandial, -ale, -aux, adj.Qui se produit après le repas. Ces crampes épigastriques post-prandiales ont donc un rythme dans la journée. Mais elles ont également un rythme dans l'année (Quillet Méd.1965, p.138).
Prononc.: [pʀ ɑ ̃djal], plur. masc. [-o]. Étymol. et Hist. 1923 diarrhée prandiale (Lar. univ.). Dér. sav. du lat. prandium «repas de midi, déjeuner» (v. FEW t.9, p.328 pour les termes issus de cet étymon encore vivants dans les parlers région.); cf. 1911 sommeil post prandium (Macaigne, Précis hyg., p.204).
http://www.cnrtl.fr/definition/post-prandial

19 févr. 2017

Gestion du temps

J'ai retrouvé la version qui me semblait plus "originel"


Un jour, un vieux professeur fut engagé pour faire une intervention sur la gestion du temps à l'occasion d'un  colloque international réunissant les plus brillants cerveaux d'entreprises du monde entier. Or, compte tenu de la richesse du nombre des intervenants, l'organisateur lui octroya seulement 15 minutes. Le vieux professeur hésita avant de répondre : " Quel message délivrer en 15 minutes ?" puis, après mûre réflexion, il accepta.

Le jour J est arrivé. Devant plus de 100 paires d'yeux tournés vers lui au centre de l'amphithéâtre, le vieux professeur, sans mot, commença par un regard circulaire à les regarder paisiblement et lentement puis il leur annonça : " Nous allons faire une expérience." Silence d'étonnement et de curiosité.

De son cartable en cuir, il sortit un bocal ressemblant à un bocal de chimiste se terminant par un goulot puis, avec un geste lent, il y plaça à l'intérieur, un par un, des cailloux gros comme des balles de tennis. Quand le bocal fut rempli de cailloux, il se tourna vers  sa nombreuse assistance et demanda : " Le bocal est-il plein ?"

Tous répondirent sans hésitation : " Oui" et il ajouta " Vraiment ?"

Alors, il replongea vers son cartable en cuir pour en extraire un sac de gravier qu'il versa dans le bocal jusqu'à ras bord. Et il demanda à nouveau : " Le bocal est-il plein ?"

Cette fois, la brillante assemblée ayant compris le sens de la démonstration répondit : " Probablement que non !" et il ajouta : " Bien !".

Puis, il y sortit de son cartable en cuir un sac de sable qu'il vida pour remplir le bocal et demanda : " Le bocal est-il plein ?" . "Non" répondirent en chœur tous les participants.

" Bien !" dit le vieux professeur avec un brin de malice. Il saisit alors la carafe d'eau posée sur la table de conférence et il versa l'eau jusqu'à ras bord du goulot dans le bocal.

Levant les yeux sur sa brillante assemblée, il posa la question : " Qu'est ce que j'ai voulu vous démontrer à travers cette expérience ?"


Parmi les chefs d'entreprise présents, l'un d'eux  ayant fait le lien avec le thème du jour " la gestion du temps" leva la main et répondit : " Oui, je crois avoir compris votre démonstration. Vous venez de nous démontrer que, même si notre emploi du temps parait déjà très plein , nous pouvons encore essayer de le remplir encore, comme avec le gravier, le sable et l'eau   pour être plus performants."

Avec un doux regard malicieux, notre vieux professeur se contenta de dire : " Ce n'est pas ce que j'ai voulu démontrer. Alors, qu'est ce que j'ai démontré ? Voulez vous le savoir ?"

Grand silence dans toutes les rangées de l'amphithéâtre, chacun ayant l'impatience de connaître enfin le pourquoi de cette étrange expérience.

" Ce que j'ai voulu vous démontrer, c'est que, si je n'avais pas placé les gros cailloux d'abord, jamais je n'aurais pu tous les mettre dans le bocal".

Devant l'évidence de cette réalité, se fit un profond silence dans la salle.

Et le vieux professeur de conclure :

" Et vous, dans votre vie, quels sont vos gros cailloux ? Votre entreprise, votre famille, réaliser vos rêves ou encore autre chose ? Et que faites vous de vos gros cailloux sur votre agenda ? "

Et sous un tonnerre d'applaudissement, le vieux professeur quitta la salle en se contentant de lever une main de remerciement.


http://mister-aidant.over-blog.com/article-les-gros-cailloux-48202852.html


17 févr. 2017

La phrase du jour

Un jour viendra où l'on verra ces deux groupes immenses, les États-Unis d'Amérique et les États-Unis d'Europe, placés face à face l'un de l'autre, se tendant la main par-dessus les mers, échangeant leurs produits, leur commerce, leur industrie, leurs arts, leurs génies. (Victor Hugo, Congrès de la Paix le 12 août 1849)

--   

15 févr. 2017

La phrase du jour

Vous pouvez blâmer les gens qui se cognent dans l'obscurité ou vous pouvez allumer des bougies. La seule erreur est d'avoir conscience d'un problème en choisissant de ne pas agir. (Paul Hawken)


--   

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

j'ai 50 ans, je suis marié, nous avons 4 enfants.