14 avr. 2019

La phrase du jour

Apprends à écrire tes blessures dans le sable et à graver tes joies dans la pierre. (Proverbe Chinois)

--   

12 avr. 2019

La phrase du jour

Une vie à deux est une aventure difficile à vivre, à chaque instant et pour des raisons inhérentes à la physiologie et à la fonction du couple, pour chacun des deux partenaires. Elle ne peut jamais être supportée si elle ne s'inscrit pas dans une perspective temporelle à long terme. (Aldo Naouri in "Adultères")

--   

10 avr. 2019

La phrase du jour

C'est parce que nous mettons notre espoir dans la fraternité que l'avenir de l'humanité est entre nos mains. (Père Joseph Wresinski ­ 1980)

--   

9 avr. 2019

La phrase du jour

Crois à l'amour, même s'il est une source de douleur. Ne ferme pas ton cœur. Le lotus préfère s'épanouir au soleil et mourir, plutôt que de vivre en bouton un éternel hiver. (Rabindranath Tagore in Le Jardinier d'amour, 1920)

--   

8 avr. 2019

La phrase du jour

Quand vous vous réveillez le matin, dites-vous : les gens à qui j'aurais affaire aujourd'hui seront fouineurs, ingrats, arrogants, malhonnêtes, jaloux et hargneux. Ils sont comme ça parce qu'ils ne peuvent pas distinguer le bien du mal. Mais j'ai vu la beauté du bien et la laideur du mal, et j'ai reconnu que le malfaiteur a une nature apparentée à la mienne - pas du même sang et de la même naissance, mais du même esprit et possédant une part du divin. Et donc aucun d'entre eux ne peut me faire mal. Personne ne peut m'impliquer dans la laideur. Je ne peux pas non plus me mettre en colère contre mon parent ou le haïr. Nous sommes nés pour travailler ensemble comme des pieds, des mains et des yeux, comme les deux rangées de dents, supérieure et inférieure. Se gêner mutuellement n'est pas naturel. Sentir la colère contre quelqu'un, lui tourner le dos : ce n'est pas naturel. (Marc Aurèle)

--   

3 avr. 2019

Parle nous de Religion.

Et un vieux prêtre dit,
Parle nous de Religion.

Et il dit :
Ai-je parlé aujourd'hui d'autre chose ?
La religion n'est elle pas toute action et toute réflexion,
Et tout ce qui n'est ni action ni réflexion, mais merveille et surprise jaillissant sans cesse de l'âme, même alors que la main taille la pierre ou tend le métier ?
Qui peut distinguer sa foi de ses actes ou sa conviction de ses occupations ?
Qui peut étaler ses heures devant lui et dire, "Ceci est pour Dieu et ceci pour moi même ; ceci pour mon âme et ceci pour mon corps" ?
Toutes vos heures sont des ailes qui battent à travers les airs entre soi et soi.

Celui qui porte sa moralité comme son plus beau vêtement ferait mieux d'aller nu.
Le soleil et le vent ne feront pas d'accroc dans sa peau.
Et celui qui règle sa conduite sur des principes moraux met en cage son oiseau chanteur.
Le chant le plus libre, ne s'échappe des barreaux et des barbelés.
Et celui pour qui la dévotion est une fenêtre, à ouvrir mais aussi à fermer, n'a pas encore visité la maison de son âme aux fenêtres ouvertes, de l'aurore à l'aurore.

Votre vie de chaque jour est votre temple et votre religion.
Lorsque vous y entrez, prenez vous tout entier avec vous.
Prenez la charrue et la forge et le maillet et le luth,
Les objets que vous avez façonnés par nécessité ou pour le plaisir.
Car en votre rêverie vous ne pouvez vous élever au dessus de vos réalisations ni tomber plus bas que vos échecs.
Et prenez avec vous tous les hommes :
Car en votre dévotion vous ne pouvez voler plus haut que leurs espoirs ni vous abaisser plus bas que leur désespoir.

Et si vous voulez connaître Dieu, ne soyez pas préoccupés de résoudre des énigmes.
Regardez plutôt autour de vous et vous Le verrez, jouant avec vos enfants.
Et regardez vers l'espace ; vous Le verrez marchant sur un nuage, les bras ouverts au milieu des éclairs et descendant en pluie.
Vous Le verrez souriant parmi les fleurs, puis se levant et agitant ses mains dans les arbres.

Khalil Gibran, Le prophète

--   

Comme un chant d'espérance

Un texte que m'avais fait découvrir Claude :

Une idée comme une autre et peut-être moins absurde que les autres :
Dieu nous a donné la vie pour que nous en profitions.
Pour que nous soyons heureux.
Pour que nous nous supportions et que nous nous aimions les uns les autres.
Et pour que nous chantions les louanges de l'Éternel dans les
interstices de la pensée et du mal.

Jean d'Ormesson, philosophe et romancier est un "immortel" élu à
l'Académie française en 1973 "Comme un chant d'espérance, XXXIII"

--

rencontres inédites entre un lama tibétain et un père abbé bénédictin

https://www.fredericlenoir.com/actualites2/un-dialogue-bouddhisme-christianisme/

> Le deuxième pôle de convergence, le plus important, concerne le chemin
> spirituel et plus précisément les dispositions intérieures nécessaire
> à l'homme pour atteindre ce salut ou cette libération. Le Moine et le
> Lama s'accordent ainsi sur la nécessité de libérer l'esprit des
> nombreuses agitations et distractions pour créer un véritable « espace
> intérieur ». Sur l'utilité de la pratique de la méditation pour créer
> ce silence intérieure et les conditions d'une prise de recul, d'une
> distanciation par rapport à tous ce qui nous perturbe. Sur la
> nécessité d'ouvrir son cœur à l'Absolu, de développer un état
> d'abandon, de confiance, de lâcher prise. Sur le caractère décisif de
> l'intention altruiste dans toute pratique spirituelle, cette
> motivation aimante qui vise à agrandir son cœur aux dimensions de
> l'univers, à refuser d'être heureux sans les autres, à mettre, en fin
> de compte, l'amour et la compassion comme source et but suprême de
> toute activité spirituelle. Dans cette perspective, l'orgueil, la
> suffisance, le repli sur soi au détriment des autres, sont perçus de
> part est d'autre comme les principaux  obstacles à la réalisation
> spirituelle. On insiste par contre avec force sur la nécessité d'une «
> reliaison » avec un principe supérieur capable d'aider l'homme à
> grandir et à se dépasser. Cette notion d'influence spirituelle, de
> grâce, est bien au cœur du christianisme comme du bouddhisme du Grand
> véhicule.

31 mars 2019

La phrase du jour

Omnia vincit amor et nos cedamus amori. [L'amour triomphe de tout et nous cédons à l'amour] (Virgile, "Les Bucoliques")

--   

30 mars 2019

La phrase du jour

Si tu veux comprendre la mot bonheur, il faut l'entendre comme récompense et non comme but. (Antoine de Saint-Exupéry)

--   

28 mars 2019

27 mars 2019

La phrase du jour


Cambriolages : un couple vole deux cafetières qui fuient, la police les suit à la trace. (Paris-Normandie, 20/03/2019)

--   

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

j'ai 50 ans, je suis marié, nous avons 4 enfants.