13 nov. 2014

Chantez, Bordel !

Ou : Petit guide à l'usage de ceux qui ne chantent pas à la messe.
Je suis un peu traumatisé, en particulier par ces messes de mariage où des rangs entiers de gens ne chantent pas, en toutes circonstances, que le chant soit connu, facile, sympa… Pire, plein de gens font une tête… d'enterrement. Certaines messes en sont même vraiment tristes, c'est la totale déprime. Pas très sympa pour les mariés, dites donc ! Alors ça me met en rogne, à chaque fois, et comme pour me venger, je chante, si possible avec entrain, en jetant des regards à droite à gauche pour tenter de communiquer mon enthousiasme. C'est vrai quoi, pensez aux deux mariés pour qui nous sommes dans cette église, qui voient leur assemblée passive et déprimée, tristounette, peu encline à pousser la chansonnette et animer de joie cette célébration... Vous êtes dans cette église pourquoi au fait, si ce n'est exprimer votre appartenance à cette même communauté qui envoie leurs amis devant l'autel ? Alors exprimez, bougre de diantre, rayonnez, ne restez pas là bêtement à attendre les petits fours !

Voici donc un petit guide pratique à l'usage du chant des messes de mariage. Vous ne chantez pas parce que :
  • Vous chantez faux ? Alors là c'est nul comme excuse, excusez-moi, mais bon. Sachez avant tout que l'effet de groupe fera disparaître votre handicap vocal. Ensuite, ayons un brin d'humour, et sachons en rire ! Sachez que si vous chantez extrêmement faux (mais quand je dis faux, hein, je ne déconne pas), cela ne dérange pas du tout que vous chantiez, au contraire, vous participez à la bonne humeur générale. Chanter faux est donc une bonne façon de faire remarquer pendant la cérémonie que vous prenez part à la fête !
  • Vous avez honte ? (Mais de quoi ?) Alors sachez qu'il n'y a pas de plus grande honte que de ne pas faire honneur à la joie qui nous rassemble. Alors ouvrez grand le gosier et articulez les quelques lignes imprimées sur le petit livret devant vous en essayant de garder la note de votre voisine de droite. Ou de gauche, on n'est pas raciste.
  • Vous n'aimez pas la messe ? Il ne s'agit pas d'une messe classique mais d'une célébration de mariage. Si le temps vous semble long, chanter est un excellent moyen de le passer plus vite. Je le sais, c'est ce que je faisais quand j'étais petit et que maman refusait que j'emmène mon magazine Tintin. L'essayer, c'est l'adopter.
  • Vous ne connaissez pas les chants ? A part les quelques messes en dialecte moldavo-slovènes, pour quelqu'un pris au hasard dans l'assemblée, les chants des mariages lui sont connus à chaque fois à 54% environ (source : Vittel), voire bien plus pour ceux qui célèbrent des unions d'anciens scouts par exemple, et qui bénéficient de choix de chants de très haute qualité (le fameux label Scout Seal of Quality). Si vous ne connaissez vraiment pas, ce n'est pas compliqué, lisez le texte en suivant vaguement les changements d'intonation. Les schémas de notes sont souvent toujours construits pareil, on devine les fins d'intonation, c'est assez simple, et même divertissant. Au pire vous observerez bien le premier couplet pour chanter correctement (et avec entrain, hein !) le second, et pareil pour les refrains (le refrain ayant l'avantage de se répéter… bon). Si vous êtes vraiment une tanche en musique et chant, suivez mollement la voisine de devant, ou de derrière, si celle de devant en a marre. Enfin, il y a une dame normalement devant l'autel qui montre l'exemple en agitant frénétiquement les mains. Alors peut-être que comme moi vous ne comprenez rien à ses mouvements de bras, mais si vous arrivez à quelque chose j'imagine que ça peut servir. Ou pas.
  • Vous n'êtes pas croyant ? Pourtant vous êtes là, dans cette église. Donc c'est pareil pour les chants, vous ne chanterez du coup pas pour vos propres convictions religieuses ou politiques ou je ne sais quoi - mais en vous fatigant la voix vous montrerez votre consentement et votre joie. Et si vous êtes d'une autre obédience religieuse, vous trouverez dans vos manuels respectifs toujours une petite ligne qui vous dit que c'est bien d'accepter les croyances des autres. Si ce n'est pas le cas, relisez-le, ça doit être écrit en petit, ou entre les lignes. Et mon interprétation personnelle me fait penser que ça doit vouloir dire : chantez pendant la messe, sinon ce n'est pas bien.
  • Vous n'y arrivez toujours pas : Vous êtes timide ? Mettez-vous au fond, les gens regardent tous du même côté, vers l'avant, vous serez donc couverts. Le deuxième effet Kiss Cool : vous mettrez le feu dans l'arrière salle (qui usuellement baille aux corneilles), c'est toujours ça de gagné.
  • Vous êtes muets ou victime d'une extinction de voix malencontreuse ? Agitez les mains en l'air pendant chaque chant, ça vous permettra au moins de vous enlever de la liste des punis.
  • Vous êtes contre ? On ne peut pas faire grand chose contre les têtes de contre. Bien au contraire.
Voilà, en espérant que ce petit guide vous ouvre la voix (uh uh !).
D'après Benji.

Aucun commentaire:

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

j'ai 50 ans, je suis marié, nous avons 4 enfants.