23 févr. 2018

La phrase du jour

Nous lisons les théologiens et les philosophes arabes, non point pour les réfuter mais pour acquérir un arabe correct et élégant, et négligeons l'étude de la Bible et des textes chrétiens. Où est le laïc qui lit maintenant les commentaires latins des Saintes Écritures, ou qui étudie les Évangiles, les prophètes ou les apôtres ? Hélas ! Tous les jeunes chrétiens de talent lisent et étudient avec enthousiasme les livres arabes ; ils réunissent d'immenses bibliothèques à grands frais ; ils méprisent la littérature chrétienne, qu'ils jugent indigne d'attention. Ils ont oublié leur langue, la langue latine ; pour un qui sait écrire une lettre en latin à un ami, il en est un millier qui savent s'exprimer en arabe avec élégance et écrire de meilleurs poèmes en cette langue que les Arabes eux‑mêmes. (Alvare de Cordoue, Indiculus luminosus (854), 35, dans Corpus scriptorum Mozarabicorum, éd. I. Gil, I, M (...)) http://journals.openedition.org/cerri/879

Ndlc : Le fait que je diffuse un aphorisme ne présuppose pas que j'y adhère. Je peux l'avoir choisi aussi par provocation, pour réfléchir, pour sa poésie ou ses qualités littéraires ou historiques

Alvare de Cordoue semble bien avoir été plus extrémiste que pacifiste ...

--   

Aucun commentaire:

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

j'ai 50 ans, je suis marié, nous avons 4 enfants.